Forum CHIEN LIBRE : Mon chien n'est ni un jouet, ni un robot.
Ce forum est en lecture seulement... Vous pouvez consulter toutes les rubriques... Si vous désirez échanger, vous pouvez le faire sur : http://forum.a-l-ecoute-du-chien.org/index.php

Pourquoi j'ai pris un chien ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Barraband le Mer 4 Fév - 15:15

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que ce forum existe, on échange sur beaucoup de points mais un me semble essentiel et pourtant n’a jamais été abordé : pourquoi j’ai pris un chien ?

Quelles étaient vos envies, vos raisons, vos motivations et pourquoi pas même vos craintes qui vous ont poussé à acquérir un chien ou plusieurs.
avatar
Barraband
Admin

Féminin Nombre de messages : 2995
Localisation : Saint-Chély d'Apcher
Date d'inscription : 31/12/2007

http://www.educationcanine-bassinarcachon.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Chance2 le Mer 4 Fév - 15:59

Difficile ce post, je pourrais écrir un roman:
en résumé, d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu envie de vivre avec un chien....
Et pourtant , chez moi, on avait peur des chiens....
Ma mère détestait les chiens...
Mon père , lui les aimait comme cela, sans plus..
Par contre, sa mère, une de mes demi soeurs, adoraient les chiens et en avaient plusieurs, ainsi qu'une tante, toujours coté paternel...
Coté maternel, quasi personne n'avait de chiens...mais des chats...

Les chiens remplacent la fraterie que je n'ai jamais eue et étaient un excellent moyen de nouer des relations avec les autres humains...
Seule, j'ai du mal à communiquer avec mes semblables...
Les chiens sont des médiateurs pour moi et m'ont permis de rester en contact avec mes semblables...

En gros....

Mais j'aime les chiens bizarres, marginaux, batards, de fourrière...
peut etre parce que je suis un peu comme eux....
avatar
Chance2

Féminin Nombre de messages : 5219
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Toscarenzo le Mer 4 Fév - 17:25

Vaste question, mais bien précisée...

En fait, personnellement, je ne me suis jamais posé de question, et je vois la cause dans mon enfance... j'ai toujours été entourée d'animaux, chiens, chats, oiseaux, et cette arche de Noé était un paradis... mon père aimait les "beaux chiens", les "beaux canaris", .. ma mère aimait les animaux en général.. enfants, nous ramenions les oiseaux blessés, les chatons abandonnés, .. on avait même essayé (en vain!!) d'apprivoiser un petit souriceau avec mon frère...

Quand nous nous sommes mariés, j'ai sûrement voulu reproduire cela... pour moi, c'était l'image de la famille heureuse et équilibrée... mais mon mari n'avait pas connu cela enfant, il était réticent... et on a fait un deal: pas de ménagerie, mais dès qu'on a une maison avec un jardin, on aura un chien... et dès le premier chien, mon mari a été séduit...

Nous avons choisi des races de chiens, .. pas le fait d'avoir un chien.. parce que cela me semblait évident, nécessaire, naturel, normal... pendant toute la jeunesse de mes enfants, le chien était partie prenante de la famille... avec les joies et les contraintes que nous partagions tous... et même l'infinie tristesse du départ...

Le plus bizarre, c'est quand on est passé à 2 chiens! Mon mari m'a pris de court... nous en discutions comme d'un projet... et un jour, chez l'éleveur qui toilettait Renzo, il a demandé s'il y avait des portées avec une femelle... Renzo n'avait pas 2 ans... et Tosca est arrivée... et elle était à peine là, qu'elle semblait avoir toujours partagé notre vie... encore une "évidence"..
Mais pourquoi 2? parce que nous nous sommes sentis capables d'assumer, (quand on a les enfants, la scolarité, on fait aussi attention à la gestion...), parce que nous étions plus disponibles que lorsque nous avions les enfants, (ne serait-ce que pour les déplacements...), parce que nous voyions sur le terrain des gens avec 2 ou 3 chiens, ça nous donnait envie... c'était différent... parce que mon mari voulait aussi tenir un chien en laisse (depuis que nous avions Renzo, c'était moi qui étais aux commandes...)..
Maintenant, nous voudrions toujours avoir 2 chiens, ou 2 animaux, ... je sais que certains ont chien et chat qui se complètent comme Tosca et Darwin..

Nous en sommes restés à 2 pour pouvoir toujours nous déplacer avec eux.. ils font partie de notre vie, à leur place de chiens,.. mais ils sont quand même de grande taille... donc, il faut penser à tout... même à notre âge...

En bref, je n'ai pas pu répondre vraiment à la question... c'était simplement "normal"... les chiens de mon enfance étaient mes amis, il me semblait naturel de continuer cette relation dans ma propre famille, et peut-être inconsciemment d'offrir aussi à mes enfants ce même bonheur?*

* et je rajoute ... peut-être de reproduire l'éducation via les animaux que j'avais reçue enfant...


Dernière édition par Toscarenzo le Mer 4 Fév - 17:30, édité 1 fois (Raison : *rajout)
avatar
Toscarenzo

Féminin Nombre de messages : 2308
Localisation : La Teste de Buch
Date d'inscription : 12/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  didiz le Mer 4 Fév - 18:50

Petite, j'ai grandi avec un grand frère, une grande soeur, et une chienne qui fut adoptée quasiment à ma naissance.
Mes parents sont allées au refuge avec nous, et cette chienne (elle s'appelait Lassie, et svp on se moque pas Wink ) croisée issue de croisée, avait été battue, rétirée de sa famille, reprise puis retrouvée attachée à une poubelle... Elle était extrêment craintive, mais s'est littéralement transformée à notre vue: elle s'est approchée, heureuse et complètement rassurée à la vue d'enfants.

Pour être honnête, petite, je l'aimais comme membre à part entière de la famille sans distinction, ni plus ni moins que ma famille humaine. Elle m'a aidé à marcher, m'a consolée, s'est laissé "coiffée" avec plaisir, m'a réchauffée, m'a "fait des bisous".

Elle a représentée pour moi un point d'ancrage, de repères aussi

Avec l'âge, j'ai fini par me rendre compte qu'elle avait 4 pattes et des poils lol, que ce n'était pas tout à fait comme une soeur..
Mais quand elle est décédée, j'avais 14 ans, et j'ai dù lui dire aurevoir, la pleurer, apprendre à la "laisser partir", sûrement que l'amour que je lui ai porté était unique, et ne sera jamais aussi fort pour un autre animal

vivre et grandir avec elle a fait naître un amour et un respect intarrissables pour les animaux en général. Quand j'ai eu mon propre chez moi, en appartement, j'ai adopté une petite chatte. J'ai appris un tout autre langage, une autre psychologie toute particulière (pas moins complexe que celle d'un chien quand on passe au dessus des nombreux préjugés). Maintenant que j'ai emménagée dans une maison, il m'est apparu tout naturel d'y vivre aussi avec un chien.

sans animaux autour de moi, je me ressens un manque, un déséquilibre, je me sens presque "incomplète".
Un chien et un chat me semble aussi complémentaire, car justement très différents sans être jamais en concurrence.

Aller chercher Taïwan au refuge est aussi une transmission de la part de mes parents: le respect, la responsabilité, l'amour offert à un animal qui en a besoin en dépit de son âge ,de sa race ou de sa beauté

si j'ai des enfants, c'est une des choses que je voudrais leur transmettre à mon tour (oui, même s'il ne connaitront jamais une chienne aussi PAFAITE que Lassie Wink ), leur permettre de connaître ce lien unique avec un animal, apprendre à les comprendre, à les aimer, à les respecter (qui je pense complète un apprentissage des ces valeurs envers les humains et les être vivants en général)
avatar
didiz

Féminin Nombre de messages : 1769
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 14/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  hermione le Mer 4 Fév - 20:31

LA grande question!!!

Mes parents ont été privés d'animaux toute leur enfance et 1 mois apres leur mariage ils avaient une petite fox qu'ils aimaient énormément, à ma naissance quetsche était ma protectrice, et toute mon enfance j'ai ramassé les chiens errants,les cochons d'inde de l'école, les chats borgnes... mes parents étaient très tolérants envers ma passion ..

Je n'ai jamais autant pleuré que devant le film "le chat" ou Simone Signoret tue le chat pour faire du mal à son mari, j'ai été inconsolable, et j'ai voué une haine sans merci à cette femme du haut de mes 5 ans. ( je l'ai pardonnée depuis mais ça n'a pas été facile Evil or Very Mad )

A 13 ans j'ai émis le désir d'avoir MON chien à moi et mes parents ont accepté...J'ai donc été cherché un tendre petit berger allemand chez des voisins, je l'ai gardé 16 ans, il a été mon grand amour...

je n'ai jamais envisagé la vie sans chien, j'ai tout lu sur eux, je les aime tous, petits ou grands, avec ou sans poils, beaux ou moches... Ils ont toujours fait partie intégrante de ma vie et maintenant de celle de ma famille.

Les chiens, outre leurs qualités intrinsèques, ont ce merveilleux pouvoir de plus nous apprendre sur nous même que n'importe quel psy, alors tout naturellement le jour où j'ai eu le sentiment d'être plus en paix avec moi même, j'ai eu envie de tenter une nouvelle aventure, avec Dédé, c'est un paramètre très important de ma décision, et Gibbs est arrivé...

J'avais besoin de Dédé,.... pour me surveiller et m'empêcher de comettre les mêmes erreurs....
Et de Cerf volant, et de Toscarenzo, et de Nacht, et de tous ceux que j'allais découvrir grâce a cette aventure.... Dryade bien sûr Wink , ma "soeur", Lajull, Doggy, Barraband, Titouille, Et puis tous ceux qui fréquentent le terrain, Les rencontres virtuelles, Caroline, couette, bandit, et tous ceux que j'oublie...mais qui n'en sont pas moins importants!!!
toutes ces discussions, ces divergences, ces tâtonnements, ces mille et une joies autour de ce terrain, en Lozère, ces échecs, ces erreurs de débutants qui nous rappellent chaque fois que nous ne sommes pas meilleurs que les autres!!!

Bah je m'arrête là...je vais sombrer dans le mélo et vous faire une déclaration d'amour.....Les chiens c'est ma vie, ce terrain c'est ma bouée, et comme je le dis dans ma petite phrase sous mes textes..."Bien sûr on peut vivre sans chien mais ça ne vaut pas la peine"
avatar
hermione

Féminin Nombre de messages : 560
Age : 47
Localisation : france
Date d'inscription : 03/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Chance2 le Jeu 5 Fév - 7:31

Dédé, il remet les valeurs à leur juste place...

Votre terrain, c'est un concrntré de bon sens.....

On se retrouve, tel qu'on était avant d'etre tordu et dévié par le regard et la pression de la société....

C'est comme quitter une route nickel pure bitume et reprendre les chemins campagnards de nos "vieux"...

Ma vie sans chiens, je ne pense pas cela possible chien
avatar
Chance2

Féminin Nombre de messages : 5219
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Françoise le Jeu 5 Fév - 12:24

Je suis née en Afrique, dans la brousse. Là-bas, je n'ai pu aller à l'école qu'à l'âge de 6 ans. Je n'ai ni frère, ni soeur et donc mes contacts avec mes semblables (les enfants) étaient très limités. Par contre, il y a toujours eu des chiens dans ma petite enfance. c'est même un BA qui m'a appris à marcher à l'âge de 9 mois Very Happy . De retour en Belgique, plus de chien pendant de nombreuses années, malgré les désirs de ma mère qui a toujours eu des chiens dans sa jeunesse. Mon père a fini par capituler, mais c'était pour de très mauvaises raisons. Comme il était très occupé avec sa maîtresse, il est allé chercher 2 chiots malinois. Puisque ma mère voulait des chiens, eh bien c'était 2 d'un coup ! Mon père est finalement allé vivre chez sa maîtresse et nous nous sommes retrouvés tout seul, ma mère, les 2 chiens et moi avec en prime, un tas d'em... Evil or Very Mad Evil or Very Mad . Mais bon, l'amour de nos chiens nous ont fait tenir bon. Depuis, je ne vois pas ma vie sans chien. Leur joie de vivre, leur présence, leur personnalité, leur dévouement, leur amour, leur fidélité, leur volonté à nous faire sortir de nos coquilles, tout cela est irremplaçable. Je ne peux pas dire : "j'ai pris un chien pour telle raison". Je peux juste dire "j'ai pris un chien parce que je ne peux pas vivre sans". Pour moi, c'est un membre à part entière de la famille et quand il disparaît (trop tôt hélas à mon goût), je n'ai pas honte de dire que c'est une partie de moi qui s'en va. Mais seuls les véritables "amoureux" des chiens peuvent comprendre.

Cela étant, il est nécessaire de respecter son chien en tant que chien. Je pense que le chien doit être un partenaire dans la vie et non un remplaçant d'un manque quelconque mais je crois aussi que jamais nous n'arriverons à rendre à nos chiens l'équivalent de ce qu'ils nous donnent, sans rien attendre en retour.
avatar
Françoise

Féminin Nombre de messages : 337
Age : 50
Localisation : Malmédy (Belgique)
Date d'inscription : 29/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Couette95 le Jeu 5 Fév - 14:23

Lorsque j'étais petite, ma mère avait un chien. Un cocker spaniel noir répondant au nom de Racine. Non que nous étions des fans de l'auteur français mais il paraît qu'il aimait déterrer les fleurs. rabbit Moi j'étais trop petite à l'époque pour m'en souvenir mais d'après ma mère, c'était un excellent chien qui "obéissait au doigt et à l'oeil". Tout ce qui était "un bébé" passait sous sa protection. Ma grand-mère m'a raconté qu'il n'aimait pas les chats et qu'un jour un chaton a atterri dans son jardin alors que Racine était dedans. Il montrait des signes de curiosité un peu brusque et ma grand-mère lui a dit "Racine, tu fais doucement, c'est un bébé!" et il paraît qu'il s'est couché à côté du chat et a passé l'après-midi à jouer gentiment avec lui.
On pouvait l'emmener partout et le laisser partout, du moment qu'il avait sa radio, il restait tranquille.
Il était également très protecteur notamment avec moi, la petite dernière de la famille. Il me passait tout: je pouvais me coucher sur son tapis et manger dans sa gamelle (oui oui il paraît que j'ai mangé du Pal... lol! )sans qu'il ne me dise rien alors qu'avec ma soeur qui n'avait pourtant que 20 mois de plus que moi elle ne pouvait pas.
Son défaut principal ou plutôt son trait de caractère principal c'était qu'il était chasseur. Quand on allait chez ma grand-mère qui habitait à la campagne, il partait au début du week end et ne revenait qu'au moment de partir et il paraît qu'il avait le ventre bien rond en revenant. Wink On suppose qu'il allait chasser le lapin... Sauf qu'un jour il n'est pas revenu... Après moultes recherches, ma mère a dû se rendre à l'évidence que Racine ne rentrerait pas... Dans notre for intérieur on espère qu'un chasseur l'a ramassé et gardé avec lui mais les années 80 c'était LA grande époque de la vivisection, des animaux de laboratoires etc... Donc on a peur qu'il ait fini comme ça. pale On préfère se raccrocher à la première solution...
Il a été question à un moment de prendre un autre chien mais ma mère n'a jamais voulu car "elle ne retrouverait jamais un chien aussi parfait que Racine". Bon et puis après elle s'est rendue compte que moins de poils par terre quand on a des enfants en bas-âge c'est bien aussi etc... Smile
Moi je ne peux pas dire que j'ai des souvenirs vivaces avec Racine mais j'ai tellement entendu parler de lui que j'en ai rêvé de ce chien parfait et que je me suis toujours dit que j'en aurais un à mon tour plus tard.

Plus tard, ça a été à l'adolescence où, comme (presque)tout ado, on aimerait avoir un animal de compagnie. Mais ma mère, rabat-ta-joie à cette époque, n'a jamais voulu car "on ne s'en occuperait pas". Sous-entendu entre les cours, les copains etc... on ne subviendrait pas correctement à ses besoins de sortir et passer du temps avec etc... Avec le recul je pense qu'elle a eu raison! Donc maintenant, avec le recul, je ne dis plus qu'elle a été rabat-ta-joie, je dis qu'elle a fait preuve de sagesse! sunny Devant ce refus, mon envie d'avoir un chien ne m'a donc plus quittée et je me suis jurée que dés que je serais chez moi, la première "chose" que je mettrais dans mon appart' serait un chien! Et j'ai tenu parole. C'est comme ça que Rio est arrivé le 9 juillet 2005. A cette époque, j'avais déménagé pour suivre mon boulot et je me retrouvais isolée, loin de tout le monde - Famille, amis, petit copain... Rio était mon unique compagnon de vie et heureusement qu'il était là car il m'a obligée à sortir et à me remuer notamment lorsque j'ai rompu avec mon copain de l'époque. Il m'a empêchée de trop me renfermer sur moi-même. Bien sûr Rio fait des bêtises, il n'est pas un chien parfait mais c'est MON chien parfait à moi car même si des fois on se fâche l'un l'autre et bien on s'aime, tout simplement.

Dernier point, si vous faites un petit sondage parmi les amoureux des animaux et notamment chez ceux qui s'engagent dans la protection animale, il y a une phrase que vous entendrez beaucoup. J'ai une anecdote à ce sujet: un jour j'ai fait une collecte dans un supermarché au profit de la SPA et on s'est quasiment fait insulter par une dame qui ne comprenait pas qu'on s'occupe des animaux au lieu de s'occuper des gens. Et là, on a sorti notre arme fatale: "Si on s'occupe des animaux, Madame, c'est que, contrairement à l'Homme, on n'a encore jamais été déçus par un chien!". Et c'est exactement ça. Un chien (ou un autre animale d'ailleurs) ne juge pas et ne ment pas. Moi j'ai le sentiment que les animaux voient notre âme et qu'avec eux on ne récolte que ce qu'on mérite, bon comme mauvais. Et c'est ce qui me plaît dans le fait d'avoir un chien.
avatar
Couette95

Féminin Nombre de messages : 2784
Age : 37
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 15/04/2008

http://boudchoudu95.spaces.live.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  hermione le Jeu 5 Fév - 16:59

j'adooooore ce genre de posts!!! on a toujours tout plein de jolis témoignages!!!!

Mais au fait!!!! ne manquerais t il pas celui de Barraband en personne???? Very Happy
avatar
hermione

Féminin Nombre de messages : 560
Age : 47
Localisation : france
Date d'inscription : 03/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Lou le Jeu 5 Fév - 17:22

Ouai sais vrai il nous pose des questions mais je voudrais bien savoir aussi le tien , super vos romans a tous j'ai adorer les lires Very Happy . Sinon voila ma petite histoire.

Quand j'avais 6 ans ma mere ma dit quelle voudrai bien nouveau un animal de compagnie , moi je voulait absolument au début un chat. Puis un jour , je suis aller faire du foot avec mon pere sur une place et il était vitte aller boire , j'attend sur la place et la je voit un chien ... mais avec un regard splandide , une tete a en craquer et il s'avance vers moi doucement il s'allonge pour que je le caresse et la je me couche avec lui et quand mon pere est revenue il me voit coucher avec ce chien d'une gentilesse splandide . Je demanda à mon père si on pouvait le garder car il n'avait pas de colier , sale ! , ... Mon père avec beaucoup d'hésitation mais qui a le coeur sur la main d'ésside d'accepter Like a Star @ heaven . Et voila le premier chien que j'ai eu , et mon amour pour les chiens. Malheureusement on na jamais su son age mais 1 ans apres il est ...

Voila voila pourquoi quelque année plus tard je me retrouve avec lou que j'aime autant que le chien que j'avais 1 année Very Happy
avatar
Lou

Masculin Nombre de messages : 67
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/01/2009

http://xtreme-ally.ogameteam.com/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  bonnemine le Jeu 5 Fév - 17:53

A mon tour, je vais tenter de faire court!!

1er raison qui est la vraie de vraie!!:
-Mon amour pour les animaux depuis mon plus jeune age. J'ai tout de même attendue d'avoir une maison pour prendre mon chien.

2eme raison employée pour convaincre mon mari:
-Faire fuire les chats du voisinage qui venaient uriner chez nous, je confirme que cela fonctionne,
bon chien mon Cosmo chien .

- Avoir quelqu'un pour aller me promener, puisque tu (mon mari) ne souhaites pas m'accompagner


3eme raison, mais qui n'en était pas une avant que Cosmo n'arrive à la maison:
-m'aider à vivre ma stérilité et les lourds traitements qui vont avec. Si je vis bien cette situation, c'est parce que mon chien m'occupe l'esprit, occupe une partie de mon temps libre et m'apporte Enormément!!!!

bonnemine

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 39
Localisation : Ain
Date d'inscription : 11/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Lou le Jeu 5 Fév - 19:42

bonnemine a écrit:
-Faire fuire les chats du voisinage qui venaient uriner chez nous, je confirme que cela fonctionne,
bon chien mon Cosmo chien .

Le bon toutou , le"s" chat"s" c'est a dire combien ? petetre que c'est parce que tu est faite pour les chats super

bonnemine a écrit:

[u]- Avoir quelqu'un pour aller me promener, puisque tu (mon mari) ne souhaites pas m'accompagner

Le méchant va rire
avatar
Lou

Masculin Nombre de messages : 67
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/01/2009

http://xtreme-ally.ogameteam.com/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

pourquoi

Message  Stéph le Jeu 5 Fév - 20:08

Moi la nouvelle amoureuse de toutes les bêtes ! Toute petite je ramenai à ma mère :
chat, chatons, chiens (plus ce des méchants voisins que je récupérai) , une chouette (je ne rigole pas)
un corbeau, et même des serpents !!!Je ne parle pas des hamsters et des phasmes ... des canards ..
Il faut dire que j'ai un grand frère comme moi donc mes parents étaient géniaux et amoureux aussi malgré tout . Ns vivions ds un appart ! une vrai ménagerie !!! Ensuite j'ai eu Rouquin un chien batard extaordinaire mort à 11ans, après Gizmo que j'ai encore (14ans) ensuite un mari et deux enfants et une maison. Mes enfants aiment autant les animaux que moi donc ménagerie cette fois ci chez moi , ns avons 2 cochons d'inde 1 lapinou 1 gizmo encore des phasmes et la mon grand nous a ramené des tritons.
sinon l'année dernière nous espèrions un 3 eme enfant qui malheureusement est mort dans mon ventre !
Dépression ... pas bien alors quelque part pour me consoler Mon mari m"a offert Dexter c'est un vrai coup de foudre et il m"apporte énormément, me force à sortir de chez moi je l'adore !
avatar
Stéph

Féminin Nombre de messages : 23
Age : 42
Localisation : marcheprime
Date d'inscription : 27/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  calirique le Ven 6 Fév - 10:50

Dans ma famille, on était pas très branché animaux de compagnie...Mon frère et moi avons eu un chaton, mais on s'est vite apperçus que ma mère était allergique sévere, et on a dû le donner. elle s'est alors renseigné et a vu que pour les personnes allergiques, deux races de chiens minimisent les symptomes, caniche et york. On a donc eu un petit york qui a débarqué dans notre vie, est tombé de l'escalier en faisant une belle pirouette qui lui donna son nom...Looping!
Il a été tué par un pitt-bull en pleine rue Twisted Evil (Je précise que je n'ai rien contre les chiens de catégorie, j'ai même un faible pour les rott et les staff, par contre les maitres...)

Après ça il y a eu quelques éclopés de passage, mais mon premier "vrai chien à moi" ça a été mon boksou I love you

Avec mon mari, on était dans notre appart depuis un peu plus d'un an, je venais de lacher mon job de conseillère en immobilier dans un grand groupe nationnal, j'étais à un tournant de ma vie, et il est apparu évident que je voulais partager mon quotidien avec un chien. Il était tout aussi évident qu'il viendrait de la SPA.
Par un jour boueux de décembre, nous voilà partis à Orgeval, voir une toute petite croisée sharpei, Cassis, repérée sur leur site. On traverse donc le hall des petits chiens (ils sont regroupés par taille) et là, un gros nounours couché au fond de son box, le seul qui n'aboyait pas et qui ne s'approchait pas du grillage. De suite j'ai eu le coup de foudre, mais je suis mon mari et vais voir cassis au fond de la rangée. Hésitation entre les deux, je me dis, je ne vais pas imposer à un gros gabarit tel que Boks une vie en appart...Et Véronique, une AA, est arrivée et nous a sorti Boks, nous assurant qu'on serait bien tous les 3 dans notre F3:sunny: (elle avait plus que raison...). Il tirait comme un boeuf, et n'en avait rien à faire de nous, et pourtant...1/2H plus tard il était sur notre banquette arrière, tout boueux et trempé, on avait même pas prévu de couverture, on était un peu à l'ouest Very Happy Je lisais les notices de ses medocs (il avait la toux du chenil) et mon mari me sort "tu te rend compte, on a un chien...et il est gros quand même!" Laughing Sa phrase mettait des mots sur ce qu'on ressentait tous les deux: c'était parti pour un sacré engagement, on était trois, fallait penser l'avenir en conséquence!

C'est un moment que je n'oublierais jamais, il a été bien plus fort que celui de l'adoption d'Aston, puis de Gary. Adoptions qui se sont faites en dehors des refuges, parce qu'Orgeval est très bien tenu certes, mais ça m'avait un peu bouleversé tous ces chiens derrière leur grillage, je me souviens nottament de Ralf, un magnifique grand chien type dogue allemand/beauceron qui m'avait fixé et s'était approché l'air de dire "tu m'enmene?" Bref, c'est plus facile pour moi de venir pour un loulou précis, sinon, j'ai envie de repartir avec une meute.

Avoir un chien, deux depuis un moment, c'est tout simplement une évidence, je ne pourrais pas vivre sans eux. Les inconvénients, je dois dire que je n'y avais même pas songé à l'adoption de Boks. Je n'avais pas envisagé le temps de promenade, pas pensé perte de poils et bavouille partout, les seuls points que j'avais vérifié c'est si j'avais quelqu'un pour me le garder en cas de besoin et les moyens de pallier à ses soins courants et extra.
Et dès le lendemain, paf, une heure de ballade dans les bois et en bord de seine. Ce n'étais pas une contrainte imprévue, juste une évidence, ce qu'il fallait faire pour qu'il soit bien. Pendant un moment c'était à 6h du matin, moi l'esprit embué, lui embetant les pêcheurs qui du coup m'engueulait, mais on était tout simplement bien drunken .

C'est avec lui que j'ai su que j'aurais à partir de là toujours un compagnon à 4 pattes. Tout était très simple pour moi, même si son accueil par nos famille respectives à été froid, même si les bétises en tout genre il en a fait, meêm si on allait pratiquement toutes les semaines chez le véto. C'était pas un chien facile, évident, mais notre amour l'un pour l'autre l'était, et ça montre bien qu'il n'y a que la relation à l'autre, le regard que l'on porte sur son chien qui rentre en ligne de compte, au final.
avatar
calirique

Féminin Nombre de messages : 342
Age : 30
Localisation : draveil
Date d'inscription : 17/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Kropy le Mer 11 Fév - 19:42

Pourquoi j'ai pris un chien ou plusieurs?

J'ai toujours vécu avec des animaux. La mère de ma mère était quelqu'un qui avait un rapport incroyable avec les chiens. N'importe quel chien au bout de 2 minutes lui "mangeait dans la main", même les féroces, même les dressés à l'attaque, même les meilleurs gardiens l'adoraient. Jusqu'à la fin de sa vie. Même quand elle avait "perdu la tête", elle "apprivoisait" n'importe quel chien. Elle faisait partie de ces gens dont on se dit qu'ils ont dû être chien dans une vie antérieure.

Quand mes parents se sont mariés ma mère voulait un chien. Mon père qui n'en avait jamais eu n'en voulait pas. Ma mère s'est dit que ses enfants sauraient bien attendrir leur père. La saga familliale (je n'en ai aucun souvenir) raconte que l'enfant qui a fait craquer le père c'est moi (normal, je suis l'aînée). J'avais 4 ans et un chiot épagneul est venu agrandir la famille. Ce chien a été élevé avec ma soeur (dans le même parc). Nous avons aussi eu des chats.

Quand je me suis installée dans mon propre appartement, j'ai vécu 1 an en studio sans animaux. Horrible. Dès que j'ai eu mon premier appartement, j'ai pris un chat, puis 2, puis 3. Pendant longtemps, je n'ai pas voulu de chien car je n'avais pas de jardin et je travaillais à temps plein. Quand j'ai eu un jardin, j'avais dans ma vie un homme qui ne voulait pas de chien. Comme ma mère, j'ai espéré le faire craquer en me servant (lâchement, je sais) de mes enfants. Nous n'avons pas eu d'enfants. Notre couple s'est cassé la gueule.

Après l'avoir quitté, je me suis installée dans un appartement avec jardin le premier mai. Le 30 juin (je suis prof), j'allais chercher mon premier chien d'adulte en refuge. En refuge, parce que pour moi c'était une évidence. La race du chien ne m'importait pas. A un point tel que je n'avais fait aucun achat avant d'aller chercher le chien parce que je ne savais pas quelle taille il aurait. Ce fut une chienne pur corniaud. Et une complicité incroyable qui a duré 11 ans. Les six derniers mois de sa vie, je l'ai vue décliner chaque jour un peu plus. La dernière semaine, elle était sous anti-inflamatoire, sous cortisone et elle souffrait. La décision d'euthanasie a été une évidence. C'était le bout de sa route, la fin de notre histoire. Et c'était, sans aucun doute possible, la seule décision à prendre. J'ai attendu le jour où mon ami pouvait venir avec moi chez le vétérinaire parce que je savais qu'il n'étais pas prêt à la laisser aller vers le pont de l'arc-en-ciel. Le jeune VT qui nous a reçu a été très bien. Elle s'est endormie sur mes genoux.

Le lendemain à la première heure, je suis allée chercher un autre copain pour vivre une autre histoire et faire un autre chemin. Chemin qui dure toujours. Plus de 2 ans après, Tova (ma chienne) me manque encore. Mais, j'aime bien l'histoire que je vis avec Magen. Magen est un chien qui, en France, serait "catégorisé". Les règlements ne sont pas les mêmes en Belgique; mais, ces chiens sont aussi discriminés. Un nouveau règlement communal (municipal en droit français) m'a obligée à lui faire passer un test. J'ai vécu dans la peur pendant 2 mois. Depuis 2 ans j'étais adoptante virtuelle d'un galgo. Quand Magen a eu réussi son test, j'ai fait une demande d'adoption pour une galga. Alya est venue rejoindre la famille. Et voilà encore une autre aventure avec une autre copine. Alya est à la maison depuis le 18 octobre. Elle est voleuse. Elle est peureuse. Elle fait des conneries. Elle n'est pas encore complètement propre, peut-être qu'elle ne le sera jamais. Je m'en fiche. Elle fait partie de ma famille.

La famille comporte aussi 5 chats. Ils ont chacun leur histoire. Ce sont tous des "recues". La plupart viennent de la rue. Je les ai trouvés ou ils ont choisi de venir vivre sous mon toit, certains se sont même imposés. Ils sont arrivés avec des puces, la gale aux oreilles, des vers. La plupart m'ont coûté en vétérinaire le prix d'un chat de race. Je suis devenue une "infirmière vétérinaire" assez expérimentée.

Je n'ai plus 20 ans (j'en ai même 50!). Je commence à me dire qu'il faut penser qu'un jour j'adopterai un animal qui me survivra. Mon testament est fait, mes papiers sont en ordre. Je sais que quelqu'un s'occupera de placer mes copains "poilus". Je crois que les nouveaux copains que j'aurai seront comme moi "d'âge posé". Mais, tant que j'aurai les facultés nécessaires pour décider, je vivrai toujours avec des chats et des chiens.

Voilà pourquoi j'ai 2 chiens et 5 chats. Parce que ma vie ne serait pas complète sans eux. Parce que je peux me passer d'une vie de couple, mais pas d'animaux.

Kropy

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 59
Localisation : Seraing (Belgique)
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Chance2 le Mer 11 Fév - 22:46

J'ai aimé lire ton histoire Kropy


Mais vraiment aimé flower
avatar
Chance2

Féminin Nombre de messages : 5219
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Bandita le Jeu 12 Fév - 13:28

Autant que je me souvienne, il y a toujours eu des chiens autour de moi, à la maison, chez mes grands-parents, tantes,... j'ai même pris en pension des chiens d'amis chez moi.
J'ai toujours été à l'aise avec eux mais c'était juste des bons toutous qui remuaient la queue quand ils étaient contents.
J'ai été en revanche bouleversée par la grande fragilité et sensibilité de la dernière chienne de mes parents avec ses pipis d'émotion, sa façon de se soumettre quand on la caresse, j'ai vraiment beaucoup aimé cette petite puce (2,2 kg) qui a une bien triste vie.
Mon style de vie et ma santé ne me permettaient pas de rendre un chien heureux, j'ai donc attendu le bon moment pour sauter le pas, c'était il y a 3 ans. Et j'avoue qu'avec le recul, je n'imaginais pas à quel point cette aventure allait être si fantastique.
Je pense, je vis chien, ils sont ma vie tout simplement. Un petit bonhomme, une petite bonnefemme, deux petits êtres, pas des enfants mais bien des chiens que je considère comme tels.
Aujourd'hui et encore plus depuis que j'ai rencontré Dédé, des notions comme respect, partage, responsabilité, affection, assertivité (je ne connaissais pas ce mot) ont pris tout leurs sens et c'est un grand bonheur.
C'est aussi grâce à mes chiens que j'ai ouvert les yeux sur ma vie, mes pensées, mon entourage et il y a eu eu de grands bouleversements à tous les niveaux.

Bref, le chien a amené de vraies révélation et révolution chez moi !
avatar
Bandita

Féminin Nombre de messages : 1472
Age : 48
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2008

http://banditlefox.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi j'ai pris un chien.

Message  cerf-volant le Sam 14 Fév - 0:57

au cours de mon enfance nous avons eu "un chien loup " pendant quelques mois ..Nous n'avons jamais eu le droit d'avoir de contact avec lui .deux trois caresses en présence des parents et tenir la laisse en même temps que papa à tour de rôle quand nous allions dansle bois .Pas tous les jours.Il avait une niche dans une cage au milieu du jardin.Je me souviens qu'à la fin ma mère lui glissait sa gamelle de nourriture par une mini portière que mon père avait pratiquée dans la cage .
Un jour ,en rentrant de l'école la cage était vide et maman nous a dit que papa était très malheureux car il avait été obligé de fusiller le chien ???qui était" devenu fou " .
Ses trois frères auraient subi le même sort au même âge ,pour la même raison ;c'est ce qu'on me répondait à chaque fois que je demandais pourquoi .
Mon grand -père a toujours eu un chien mais qui était promené et lâché dans le bois tous les jours .Mais ce n'était pas un berger allemand !!!
Par la suite mon père a été gravement mordu par un berger allemand alors qu'il faisait du vélo ,j'ai été mordue par un berger allemand qui est arrivé par derrière alors que j'attendais montour dans un magasin et ma première chienne a eu l'oreille à moitié arrachée par ...un berger allemand qui s'est précipité sur elle alors que nous passions pour la première fois devant son jardin .
Donc les histoires de races dangereuses et de races inoffensives , pour moi ,c'était une évidence .Pas de races méchantes ou gentilles parce qu'un de mes oncles a eu un berger allemand qui a été le grand amour de mon cousin .Un autre de mes oncles a eu plusieurs bergers allemands qui étaient dangereux mais il faisait tout pour et le disait .
La seule chose que j'ai enviée à mon cousin ,c'est son compagnon à quatre pattes ,qui passait aussi une partie de son temps en cage .mais mon cousin avait le droit d'aller dans la cage avec le chien .
Et il y avait le fameux feuilleton de Rintintin !!!!
Il y avait donc les chiens méchants et les chiens gentils .Quand on avait de la chance ,on tombait sur un bon .Encore plus de chance ,sur un gentil intelligent .On pouvait aussi tomber sur un bête et méchant.Quand il était méchant il fallait le dresser .Le mieux c'était d'être sévère tout de suite comme ça il n'aurait rien connu d'autre ......et il se tiendrait à carreauxtout de suite .

Adulte je ne voulais ni chien ni chat pour pouvoir voyager .Mais je voulais aussi avoir trois enfants .Nous avons perdu notre première enfant ,puis nous avons eu un garçon et la machine s'est bloquée ...Sur un coup de tête , j'ai décidé que nous aurions donc un chien .Je voulais offrir à mon fils le seul cadeau que mes parents que mes parents avaient refusé de m'offrir .C'est comme ça que Pénélope est arrivée dans notre vie .
Puis nous avons eu un deuxième garçon et quand Pénélope est partie nous avons eu Aglaë qui a même allaité des chats .

Si les deux chiennes étaient des bassets artésiens c'est par hasard :coup de tête c'est tout de suite que je voulais un chien etil y avaitun éleveur à proximité du lieu de vacances .Petite race ,donc ,facile à dresser si jamais on tombait sur un méchant ... ben oui ,ça n'évolue pas vite un cerveau lent .
Quand j'ai été agressée à mon domicile Aglaë était présente mais n'a rien fait ....Pendant les trois dernières années de sa vie je n'ai plus jamais osé faire de sorties d'une journée seule avec elle et un bouquin (j'ai honte de le dire ,j'avais une laisse extensible et je l'attachais à un arbre pendant que je lisais car j'étais persuadée qu'elle se sauverait .)
La dépression due à l'agression s'est encore accentuée quand mon fils aîné a décidé de faire sa vie à Londres ,le petit allait sur ses 17 ans ,la retraite se profilait à l'horizon ,mon mari avait un métier de voyageur ....Quand Aglaë nous a quittés mon médecin m'a conseillé de prendre un berger allemand .
J'en avais très envie mais j'avais peur de tomber sur un "mauvais numéro" tout en voulant un garde du corps .Mon fils de 17 ans qui roulait un peu les mécaniques m'a suggéré de prendre un rottweiler .Je ne m'étais jamais intéressée aux races de chiens .Je suis tombée amoureuse du premier rott que mon mari m'a montré devant un magasin .Et du coup c'était ça que je voulais ,c'était urgent .Mais allez savoir pourquoi ,je voulais absolument un mâle ,au point de refuser deux premières offres de femelles .Peut-être à cause du rôle de garde du corps qui l'attendait ?En même temps je culpabilisais ,car on a tout de suite acheté le livre qui donnait le mode d'emploi du rott et on précisait bien qu'il fallait une éducation ferme etc .Je me disais que si je tombais sur un mauvais numéro .....Et j'ai failli tomber dans le piège .....
Heureusement que Dédé était sur ma route ,qu'il m'a aidée à effacer un demi siècle de connerie !
Ce que j'aimerais ,c'est revoir tous les chiens que j'ai côtoyés sans les comprendre ,rien que pour pouvoir les écouter .....
En tout cas Platon a largement rempli son rôle .Il est mon troisième fils d'ailleurs .
avatar
cerf-volant

Féminin Nombre de messages : 2075
Age : 67
Date d'inscription : 11/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Chance2 le Dim 15 Fév - 23:23

Platon a eu de la chance, la première de tomber sur toi et ensuite sur Dédé, il n'y a pas de hasards chien
avatar
Chance2

Féminin Nombre de messages : 5219
Age : 58
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Dryade le Mar 17 Fév - 13:48

Dans ma famille, je fais plutôt office de vilain petit canard alien , tout le monde se demande d’où me vient cette passion pour les animaux. Le mystère n’a pas encore été résolu ! Mes parents ont longtemps espéré que cette lubie m’abandonnerait un jour mais je crois qu’ils ont désormais compris que c’était loin d’être un caprice. Enfant, je n’ai pas eu la chance de vivre au milieu d’animaux, mes parents avaient un bon argument contre lequel je ne pouvais rien : un déménagement tous les 2 ans ! affraid

C’est d’ailleurs au cours d’un de nos déménagements à Dakar celui-là, donc pas des moindres, que nous avons eu notre 1ère chienne, enfin ça n’était pas un choix, elle était « livrée » avec le package maison meublée-jardinier-nounou-maître d’hôtel-voiture de fonction. Mes parents ont eu l’intelligence de me prévenir dès le début qu’on ne repartirait pas en France avec elle et qu’elle resterait là avec tout le reste. Après tout ça ne m’a pas plus choquée que ça à l’époque, je quittais bien mes ami(e)s moi tous les 2 ans alors… Elle s’appelait Diguen (ça veut dire mademoiselle en wolof), c’était un chien jaune d’Afrique.

Bref, n’empêche que pas de chien à la maison, il fallait que je trouve une solution et à 10 ans je l’ai trouvé ma solution : je devais choisir un sport et je devais m’y tenir, qu’à cela ne tienne, ce sera l’équitation ! Ben quoi, les chevaux, ce ne sont que des grands chiens, non ? Quelques heures par semaine, j’allais dans mon paradis, brosser ces grosses boules de poils, leur donner des carottes, me blottir le nez contre leur encolure et accessoirement les monter… et cerise sur le gâteau, je n’ai jamais vu un club d’équitation sans chiens cheers

Le temps a passé, les déménagements se sont succédés et puis un jour on a cru que c’était le dernier. On posait enfin nos valises définitivement, malheureusement pour moi dans un endroit que je n’aimais pas, une petite déprime guettait le bout de son nez alors mes parents ont cédé, j’ai enfin eu mon chien. Un petit bâtard que je suis allée chercher à la SPA avec mon papa. C’était en juillet 1995, j’avais 17 ans et je me souvins encore de chaque détail de cette journée. Oui mais voilà j’avais 17 ans… et 2 ans plus tard je devais quitter la maison pour faire mes études… alors mon chien est devenu le chien de mes parents, il me fait toujours une fête de tous les diables quand il me voit mais c’est aux pieds de mon père qu’il se couche encore aujourd’hui… Tant mieux, il aura sûrement moins souffert que moi de la séparation !
Et puis après mes études à Paris, forcément 1er boulot dans la capitale. L’amour des animaux ne m’avait pas quitté mais je le savais incompatible avec ma vie d’alors : heures supp’ et déplacements professionnels…

Puis enfin en 2004 avant le « pétage de plomb » définitif et sans retour, j’ai pris la décision de venir m’installer en province, à côté de chez Dédé mais ça je ne le savais pas encore. J’avais 26 ans, un homme, une maison et Vicky a croisé ma route à l’automne. Avant de prendre la décision de la garder, j’avais informé mes parents que je souhaitais prendre un chien, mais considérant toujours Bédik comme mon chien, j’ai souhaité clarifier la situation avant. Ça n’a pas été simple, il ne voulait pas me le laisser mais en même temps il me reprochait d’en prendre un autre… sujet brûlant… Bref, prendre la décision de garder Vicky a finalement été le symbole de mon passage à l’âge adulte Et puis grâce (enfin au début c’était plutôt à cause de…) à Vicky j’ai rencontré Dédé. Et puis il y a eu Bliss… et il y en aura d’autres, je le sais, c’est une évidence désormais, je ne vivrais plus jamais sans chien, sauf le temps d’un deuil peut être mais je le sais d’avance chaque histoire sera différente…

Désolée pour le pavé mais voilà c’est ça, prendre un chien en fait c’est faire notre propre analyse, alors ça prend du temps Very Happy
avatar
Dryade

Féminin Nombre de messages : 309
Age : 39
Localisation : La Teste de Buch - 33
Date d'inscription : 09/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Chayna le Mar 17 Fév - 15:29

Dryade ton histoire ma bcp interéssée car elle est similaire à la mienne.

Depuis mes 2 ans, nous devions démenagemets tous les 3 ans, des fois moins, des fois plus. Rien n'était sur, ni le pays, ni le moment donc prendre un chien n'était pas forcément compatible.

Mon histoire ressemble aussi à la tienne par le faite que depuis que je puisse me souvenir (et même avant d'après mes parents) je suis une passionnée sans fin des animaux. Surtout des chiens et des chevaux. Ca n'as pas changé aujourd'hui.

Lorsque j'avais deux ans nous sommes allés vivre au Maroc. Les 2 premières années dans un appart. Ensuite nous habitions une maison avec jardin près de la plage. Et comme pour toi Dryade en louant la maison nous avons eue un "package" complet. Pas de chien mais un chat. Un gros mâle nommé Tigrou. Il pouvais rentrer et sortir comme ca l'arrangeait. J'était dèjà bien contente avec lui. Mais je demandais déjà à mes parents de prendre un chien. Tous ce qui avait un rapport avec un chien j'etait fan (les dessins animés, les livres, les jouets, meme une trousse avec un chien dessus). Nous avons recu cadeau 2 tortues. Nous en avons trouvé une de plus sur notre route. Les deux premiers ont fait des petits. Ca faisait donc déjà du monde à la maison.

Un jour une chienne de rue est venue devant notre porte du jardin. Elle boitait, était très maigre. Ayant vu cela, j'ai supplié mon père pour lui apporter à manger. Il a accordé. Je lui ai donner du lait avec du pain. Mon père refusait tout de même de l'adopter. Alors tous les jours à la même heure (!), elle revenait, et je la nourissait. Elle était d'une gentillesse extrême et d'une intelligence remarquable que j'ai déja reussit à voir à cette age. L'hiver s'approchait (il fait quand meme frais, même au Maroc Very Happy ) alors j'ai reussi a convaincre mon père, et on lui permettait de dormir dans le garage dans lequel on avait installé des couvertures. On à meme mis la voiture dehors (exposé à la rouille) pour laisser la place à la chienne. Au fil du temps, Roquette (c'est le doux nom qu'on lui à donné), faisait partie de notre famille. Elle était néanmoins libre, tous les matins, elle allait se laver dans la mer. C'était dingue, cette chienne m'épate encore aujourd'hui.

C'était le grand amour de ma vie. Je la promenais du haut de mes 7 ans (alors qu'elle arrivait presque à mes epaules), je la lachais dans des près et elle restait toujours à ma proximité. N'ayant connu que elle, cela était pour moi logique par la suite que le chien reste près de son maître. Un jour en rentrant de promenade, je croise un monsieur completement bourré et avec une bouteille a la main titubant dans notre direction. Roquette se met à aboyer et grogner méchamment vers lui. Je ne l'avais jamais vu comme ca. J'ai eue bcp de mal à la retenir et je me souviens mettre accroché à un poteau pour pouvoir la tenir Laughing . L'homme m'as dit de calmer ma chienne sinon il la tuerais. Il a cassé sa bouteille parterre et nous menacais avec le reste dans sa main. Ma chienne s'enervait de plus en plus et je ne pouvais pas lacher le poteau pour me deplacer. Il commanca meme a jeter des pierres. Alors je lui ais dit qu il devait partir que je ne pouvais pas la retenir et qu elle allait l attaquer. Apres un certain moment il est parti...ouf. C'est la seule fois ou ma chienne avait montré ses crocs, avait grogné...Je m'en souviendrais toujours et je suis fière encore aujourd'hui d'elle.

Par la suite, en trainant dans les rues elle est tombée enceinte,au bonheur de mes parents... Twisted Evil Elle nous a apporté 5 magnifique petits bébés. J'étais au ange. Comme on était 5 dans la famille (mes parents, mes deux grands frères et moi) on a chacun choisit un chiot. Mes parents se sont laissé attendrir (ils ont tous les deux eut des chiens dans leur enfance ou après). Je me souviens avoir choisis la petite dernière, une femelle que j'ai nommé Daisy. Au fil du temps elle s'est révélé etre une vrai petit peste Laughing . Mes parents ont décidés de donner 4 chiots à l'age de 3 mois et d'en garder un. On a choisit le premier de la portée, un mâle nommée Dingo. Comme son nom l'indique il était très turbulent. Il avait pris un aspect de Staff (on ne connait pas le père) et était très territoriale. Néanmoins très doux avec nous. Il etait surexité mais je l'aimais. Seul mon pere pouvait le promenait vue sa force. Ca mere, emporté par lui, commencait egalement a aboyer enormément et a garder. Content les voisins... Rolling Eyes

Mais comme toute chose à une fin, nous devions démenagé. Et en plus à Singapour (impossible avec un chien, rien que pour les formalités, la quarentaine etc...). Nous avons donc du les donnés à des amis. Ce fut une déchirement pour moi. Je me souviens encore ma chienne assise à l'arrière de la voiture, et me fixant à travers la fènetre...et la voiture à demarrer puis s'est eloigné doucement... Pendant des années encpre après, lorsque je voyais un chien errant qui lui ressemblait j'espèrais que ce soit elle, et qu elle a fait tout ce chemin pour nous retrouver...(merci les films Laughing !).

Voila pour ma première histoire. Par la suite j'ai évidemment toujours voulu avoir un chien. Mais refus catégorique des mes parents à cause des déménagements etc...Nous avons donc adopté un chat Daffy, un angora blanc, magnifique. Très pepère avec ses moments de folie. Lors de vacances en france, on nous l'as volé. Par la suite nous avons recu d'une copine à moi, un chaton que j'ai nommé Leila. C'était une petite chipie, qui a été retiré bcp trop tot de sa mère et qui faisait ses besoins partout dans la maison. On lui laissait l'accès au balcon et au toit. Un jour elle n'est plus revenu. Donc après cela et comme mes parents ne voulait toujours pas de chiens, on a racheté un chaton, un magnifique British shorthair gris. Celui la est resté avec mes parents lorsque je suis partie en france faire mes études. Et aujourd'hui ou je reviens vivre avec mes parents, nous l'avons toujours. Il se nomme Abricot.

Entre temps, une collègue à ma mère avec un boxer et elle habitait près de chez nous. Elle avait également un cheval. Comme elle travaillait bcp je venais m'occuper de cette chienne pendant mon temps libre. J'en suis littéralement tombée amoureuse. Elle avait 8 ans mais pleine de vie. Elle était très douce. Je me mettais toujours au bord du fleuve avec elle et elle nageait. Ensuite elle s'asseyait ou se couchait a coté de moi mais en se tournant vers le chemin ou les gens passé. Elle etait très protectrice. Elle me comprenait (je ne sais toujours pas comment ca se fait), lorsqu on se promenait, elle marchait libre devant moi et lorsque je voyais un velo arriver par exemple je disait son nom elle s arretait et se retournait vers moi en me regardant, a ce moment je lui faisait un signe avec la main qu elle devait aller sur le côté et de suite elle le faisait. Pourtant elle ne l'avais jamais appris. Je passais des journées entière avec elle. Depuis lors est née ma passion pour le boxer.

A coté je passais également toute mes vacances en tant que bénévoles dans un refuge. Bcp de chiens mon marqués mais se serait long à raconté. En plus de cela, j'était également bénévoles dans une ecurie pendant mes étés. Grace a cela, j'obtenais des heures de cours gratuits cheers !

Lorsque je suis allée en France j'ai d'abord vécu quelques mois en studio. Et je m'était toujours dit que dès que je n'habiterais plus avec mes parents la première chose que je ferais serais d'adopter un chien, plus exactement un boxer. Comme le studio m'en empechait, j'ai déménagé avec un copine dans un F3/4 juste dans le but de pouvoir prendre un chien. Cela faisait deja des mois que je cherchais sur internet des anonces de particuliers et que je regardais tous les sites de SPA. Je me suis d'ailleurs rendue dans une SPA prche de chez moi. Je suis tombée amoureuse d'un croisé bull terrier, blanc avec un regard craquand. Comme je devais partir en stage pendant 4 mois je me suis dit je reviendrais le chercher a mon retour. Malheuresement (ou heuresement pour lui) il n'était plus la. J'ai donc regardé les autres pensionnaires, j'ai eue un deuxieme coup de foudre pour une femelle rottweiller qui avait toute la moitié du dos brulé mais elle était magnifique. Je suis allée me renseingné pour son caractere et pour l'adopter. J'ai été très mal recue. J'étais regardée comme une ado (18ans à l'epoque) qui voulait s'acheter un chien "dangereux" pour frimer. J'étais très énervé de cela, je ne voulais que le bien de ce chien. C'est agrument principaux était que j'habitais un appart et pas de jardin. Egalement le faite que je sois etudiante (et ca je suis d'accord avec elle mais on a pas plus d'heures de travail qu'un employé!). Je n'ai pas laché le morceau, je suis retournée chaque semaines à la SPA pour voir des loulous. J'ai meme proposé mon aide pour les promener ce qu on m as sechement refusé! Et j'ai fait des demandes pour d'autre chien...mais toujours le meme cinéma, soit disant il faut un jardin. Je veux bien qu'une SPA cherche le meilleur pour les chiens qui ont vecu des horreurs mais l'amour qu'on apporte à un chien et son bonheur ne dépend pas d'un jardin. Il fallait creusé un peu plus loin. Je me suis dit qu'a chercher toujours des gens avec grande maison et grand jardin, qui ne travaille pas et plein d'argent, eh ben c'est pauvres toutous n'était pas prés de trouver un foyer. Surtout avec l'accueil qu'on nous fait dans ce refuge.

Donc j'ai changé de choix, pas de chien de SPA. En plus mon copain preferait un chiot pour connaitre son passé et ne pas avoir de surprise. On a donc fouiller les petites annonces. Et un jour je suis tombée sur une annonce "chiot boxer 3 mois a vendre" j'ai tout de suite contacter la personne et on a pris rdv. La personne l'avait elle meme acheter d'un particulier mais devait s'en séparé pour cause de divorce. Nous avons pris le train pour nous rendre dans le village la semaine d'après. Nous ne savions rien de la petite sauf son petit prix. J'avais vu enormément d'autres annonces qui me correspondait mais je suis restée bloquée sur celle la...pure hasard???

En sortant de la gare, j'ai aprecu cette petite boule de poils au pelage tigrée et qui m'as sautée dessus. J'étais conquise. Je savais que c'était la bonne. Après une ballade, nous avons adopté la petite. Puis nous avons pris le train pour rentré. La petite puce sur nos genoux. Heureuse comme tous. Tous le monde dans le train l'admirais sauf le controlleur qui a demandait ou etais la muselière Mad !

Depuis ce jour Chayna fait partie de notre vie et nous l'aimons. Elle est une personne indispensable. Et je compte bien ne pas m'arreter à elle.

Voila pour ma petite (longue Very Happy ) histoire. Et pour expliquer pourquoi j'ai choisis un chien? Tout simplement parce que c'était quelque chose de normal, d'inné presque.

Merci de raconter vos histoires aussi, elles sont passionnantes!

chien

Chayna

Féminin Nombre de messages : 948
Age : 30
Localisation : Maine et Loire (49)
Date d'inscription : 18/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

pourquoi j'ai pris un chien

Message  laurashaki le Mer 18 Fév - 22:03

très difficile comme question ! autant il parait facile de répondre à "pourquoi ne voulez pas de chien?" autant il est difficile de répondre clairement à la question de dédé. c'est surement que ça fait appel aux émotions, à l'affectif ... quasiment tous les témoignages parlent de l'enfance, des chiens des parents, des chiens qu'on a eu qd on était enfants, des souvenirs très forts. et finalement, avoir un chien devient une évidence, comme une idée qu'on a toujours eu en nous.quelque chose de tout naturel. pour ma part depuis toute petite petite, j'ai toujours voulu avoir un chien. mais une très grosse envie, surement même un besoin, à en pleurer de desespoir car pour mes parents c'était niet. la raison : un chien en appart c'est non et qui va s'en occuper et comment on fera pour partir en vacances? je me souviens maintenant encore du grand "manque" que je ressentais . je bavais (!) d'envie de voir tous ces maitres avec leur chiens, je rammenais tous les chiens qui me semblaient perdus et me faisais copieusement engueuler d'ailleurs.qd je voyais des maitres pas sympa avec leur chien, je trouvais la vie très injuste et en desespoir de cause puisque je ne pourrais jamais avoir de chien,j'ai adopté, tenez vous bien ! une pelle Shocked et oui! j'ai pris une pelle en plastic, mis un bout de ficelle au bout , et ma pelle et moi, on se balladait partout ensemble, elle dormait avec moi et tout et tout.calin caresse grande discussion, et gaffe à ceux qui osaient me dire que c'était pas un chien! bon d'accord, j'étais toute petite à l'époque mais qd même...allez savoir d'où ce besoin est venu mais en tous cas, dès que j'ai eu ma maison avec un jardin que j'ai arrêté de travailler, et que j'ai eu le camping car pour partir en vacances avec mon futur chien, et ben j'ai mis au moins.... 4 ans avant d'arriver à franchir le cap de prendre un chien, tellement j'avais peur de cette responsabilité que je pressentais si grande. 4 ans à me dire oui et non en même temps! à me deseperer de ne pas en avoir et à me dire que je ne serais pas capable d'en avoir. pour finalement franchir le cap, poussée par mon mari, qui soit disant "n'aime pas les chiens", mais qui sentait que j'en avais besoin. les ventes de bouquins de chien ont fait un bond grâce à moi l'année où on a finalement acheté Massai, un berger blanc de 2 mois et demi.une immense peine m'étreint souvent encore quand je pense à lui. qd il est mort d'une saloperie de pyro une grosse tristesse s'est posée sur moi et a eu du mal à partir. et pourtant au fond de moi je me posais déjà la question est ce que j'aurai un autre chien? il m'a fallu 2 ans encore d'hesitation et puis enfin direction la spa pour prendre shaki ça fait 2 ans maintenant.
et voilà, et finalement, en me relisant, je réalise que je n'ai pas réellement répondu à la question de dédé, mais que j'ai plutôt énnoncé des circonstances... je vous le dis! prendre un chien, c'est une histoire d'affectif, de sentiments, de besoin, brefff, c'est évident non?!!
au secours!!y-a-t-il un psy dans la salle???????
laurashaki
avatar
laurashaki

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 56
Localisation : cazaux
Date d'inscription : 16/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  didiz le Jeu 19 Fév - 0:09

c'est très touchant ton chien-pelle!
c'était une évidence pour toi aussi. Finalement, vivre avec un chien, c'est aussi la promesse et la recherche d'un lien affectif absolu, sans limite et indestructible. bon, c'est peut-être idéaliste, mais il y a de ça, du moins dans nos ressentis. c'est sûrement pour ça que cela nous attire et nous effraie en même temps (serons-nous capable, à la hauteur, "digne" d'un tel lien?)
avatar
didiz

Féminin Nombre de messages : 1769
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 14/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  madja le Jeu 19 Fév - 12:38

FRANCHEMENT, CETTE HISTOIRe de pelle me bouleverse, me touche au plus haut point, c' est ça la poésie, faire vivre ce qui n' existe pas tellement le manque de communication sous quelque forme que ce soit est absent..... j' adore cette histoire, elle vient d' un coeur gros à tous les sens du mot ou maux ....
avatar
madja

Féminin Nombre de messages : 52
Age : 68
Localisation : haute-vienne
Date d'inscription : 09/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  vally le Lun 23 Fév - 20:58

Je pense que malgré le nombre que nous sommes sur le forum les réponses se ressemblent toute un peu car si nous sommes sur ce forum c'est que les chiens nous interressent pour ce qu'ils sont et non comme des objets utilitaires. Nous avons besoin de leurs émotions, de leur sincérité, de leur présence.

Pour l'instant je refuse à mes enfants (12 ans) d'avoir un compagnon à eux (si j'écoutais mon fils on aurait déjà d'autres chats, des hamsters, des lapins, des oiseaux, etc...) car je sais qu'ils ne s'en occuperont pas à temps plein. Je m'explique : ils ont eu des poissons rouges (gagnés à un concours) et il fallait que je leur rappelle de nettoyer l'aquarium, leur donner à manger, etc...
Ils voulaient un chien mais ramasser les crottes du jardin, le balader tous les jours, se lever pour aller chez Dédé ce n'est pas toujours évident (je vous rassure, je ne les menace pas pour venir sur le terrain, je ramasse les crottes de ma chienne et ils aiment bien faire courir la louloute de temps en temps).
Par contre je suis pratiquement certaine qu'ils auront des animaux quand ils auront leur chez eux car il est vrai qu'ils ont toujours eu chien et chat avec eux.

Mes grand-parents ont eux aussi toujours eu des animaux. Bien qu'ils aient 86 ans ils ont adopté il y a 1 an une petite chienne qui a déjà 7 ans.
Ils ont pris cette chienne en pensant à l'avenir :- elle n'est pas encombrante donc plus facile à caser chez les enfants ou les amis si il leur arrive quelque chose (en tout cas plus facile qu'un terre-neuve),
- ce n'est pas un chiot donc leur espérance de vie respective est sensiblement la même.
Cette petite Marquise (c'est le nom de leur boule de poils) les oblige à sortir, à s'occuper d'autre chose que d'eux mêmes, à avoir un but dans la vie.

Avoir un chien c'est avoir de l'amour à donner et à recevoir, c'est avoir du respect pour les autres et pour soi-même. Mais c'est aussi comme décider d'avoir un enfant : tout le monde n'en veut pas et ce n'est pas pour ça que ceux qui décident de ne pas en avoir ne sont pas dignes d'intérêt.
avatar
vally

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 45
Date d'inscription : 12/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi j'ai pris un chien ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum