Forum CHIEN LIBRE : Mon chien n'est ni un jouet, ni un robot.
Ce forum est en lecture seulement... Vous pouvez consulter toutes les rubriques... Si vous désirez échanger, vous pouvez le faire sur : http://forum.a-l-ecoute-du-chien.org/index.php

Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  nona48 le Ven 15 Avr - 9:25

Il n'est pas gai en permanence, Le Chien (puisque c'est son nom) a pas une vie facile, petit résumé chapitre par chapitre pour savoir ce que ton enfant va lire Wink
La narration c'est le chien qui la fait, avec ses mots de chien, parfait : tendre et humouristique.

Spoiler:

CHAPITRE 1
Le chien vit chez le Grand Musc et la Poivrée. Il est condamné à rester dans la cuisine s'il ne mange pas sa soupe.
CHAPITRE 2
Le chien, tout comme Pomme, la fille du Grand Musc et de la Poivrée, a compris que quelque chose ne tourne pas rond à la maison.
CHAPITRE 3
Retour en arrière : le chien se souvient de ses vacances avec ses maîtres à Nice lorsqu'il courait sur la plage après les mouettes sans jamais parvenir à les attraper.
Retour en arrière qui projette dans une période encore plus ancienne: le chien repense à sa naissance et à la manière dont les hommes ont voulu le noyer tellement ils le trouvaient laid.
CHAPITRE 4
Suite du dernier retour en arrière : Après avoir été plongé dans l'eau, le chien se retrouve dans une décharge, évanoui. Gueule-Noire vient à son secours et lui apprend à reconnaître les odeurs pour pouvoir s'en sortir. Mais la décharge reste un lieu dangereux : lors du déchargement d'un camion-benne, Gueule-Noire est tuée par la chute d'un frigo.
CHAPITRE 5
Le chien prend la décision de quitter la décharge pour aller en ville.
CHAPITRE 6
Arrivé en ville, il manque de se faire écraser alors qu'il traverse pour entrer dans une boucherie. Le boucher le recueille et lui propose de l'adopter. Le chien refuse car il cherche une maîtresse.
CHAPITRE 7
Le chien tente de se faire adopter par deux maîtresses différentes mais à chaque fois, c'est un échec. Il s'endort finalement dans un bac à fleurs.
CHAPITRE 8
Le chien décide de retourner chez le boucher mais, alors qu'il déambule dans les rues, il est capturé par la fourrière.
CHAPITRE 9
Le chien se trouve au milieu d'autres chiens dans le camion de la fourrière et il apprend ce qui les attend.
CHAPITRE 10
Alors qu'il est à la fourrière, le chien entend des hommes venir chercher les "chiens du 3ème jour", ceux destinés à la mort. Il n'oubliera jamais cet épisode ( qui va provoquer chez lui de terribles cauchemars).
CHAPITRE 11
C'est le 2ème jour de fourrière pour le chien, celui des adoptions. L'un des chiens est choisi : le Nasillard.
CHAPITRE 12
Le troisième jour, un couple de touriste arrive avec sa fille. Celle-ci, capricieuse, choisit le chien et aucun autre. Ce dernier n'a pas vraiment envie de les suivre.
CHAPITRE 13
La petite fille prend le chien dans ses bras pour l'emmener : il remarque qu'elle sent la pomme.
CHAPITRE 14
Le chien est marqué par la vision du camion noir qui a emmené les autres à l'abattoir. Le chien est triste et angoissé mais la petite fille sait le consoler lorsqu'il pleure.
CHAPITRE 15
La petite fille a une voix intérieure que le chien entend. Tous deux, ils aiment courir sur la plage, accompagnée de la Poivrée (c'est ainsi que le chien désigne la mère de l'enfant qui passe son temps à s'asperger de parfum). Le père est surnommé "Le grand Musc" et l'enfant "Pomme" par le chien.

CHAPITRE 16
Un autre bon souvenir est évoqué par le chien : celui de la cérémonie de baptême. C'est à ce moment que Pomme a décidé que son chien porterait le nom de "Le chien".
CHAPITRE 17
La famille rentre de vacances : elle rejoint Paris par l'autoroute en voiture.
CHAPITRE 18
La famille vit en appartement et, très rapidement, le chien se rend compte qu'il dérange tout le monde, même Pomme le délaisse.
CHAPITRE 19
La vie pour le chien est devenue insupportable, seul Le Grand Musc accepte de le sortir mais seulement en 4ème vitesse. Le chien prend la décision de partir et de tous les quitter.
CHAPITRE 20
Le chien s'échappe par une fenêtre et se retrouve seul dans l'immensité parisienne. Il suit des gens, monte dans le métro, puis se retrouve dans la rue alors que la nuit est tombée. Il se met à hurler.
CHAPITRE 21
Un chien arrive et lui demande ce qui lui arrive et la cause de ses hurlements. Ils font connaissance, l'autre s'appelle Le Hyéneux (à cause de son physique particulier). Ils font un bout de route ensemble.
CHAPITRE 22
Le Hyéneux prend le chien sous sa protection et le conduit chez son maître, Le Sanglier. Ce dernier accepte de l'accueillir chez lui. Ensemble, les deux chiens accompagnent Le Sanglier puis font de longues balades dans Paris.
CHAPITRE 23
Le Hyéneux lui explique que son maître n'est pas un maître mais un ami. Il lui apprend tout un tas de choses sur les hommes, notamment de quelle manière il doit s'y prendre pour les séduire.
CHAPITRE 24
Le Hyéneux fait observer les enfants au chien pour que ce dernier comprenne mieux le comportement et le caractère des hommes.
CHAPITRE 25
Mais le chien est submergé par tant de bonheur et lorsqu'il est pris d'un terrible accès de tristesse, Le Hyéneux lui propose de sortir faire un tour. Tous deux se retrouvent dehors à la tombée de la nuit.
CHAPITRE 26
Après avoir volé une volaille, les deux amis se rendent dans un cimetière.
CHAPITRE 27
Ils y retrouvent d'autres chiens et chats avec lesquels ils passent de merveilleux moments. Le Chien, au moment de partir, leur dit que ce moment était tellement agréable qu'il s'est cru dans un rêve. A la demande du Hyéneux, un des chats lui donne un coup de griffe pour qu'il comprenne qu'il n'était pas dans un rêve. A partir de là, le chien est capable d'apprécier les bons moments et est libéré de ses angoisses.

CHAPITRE 28
Le chien est de nouveau seul dans Paris car il a choisi de quitter ses amis. Il erre, il est devenu un habitué de la sortie des écoles pour regarder passer les enfants.
Un jour, il entend une voix l'appeler : il s'agit de celle de Pomme. Mais le chien se montre beaucoup moins docile, il appris à résister et il sait maintenant se faire désirer. Il finit tout de même par suivre la fillette et rentre avec elle.
CHAPITRE 29
Pomme et le chien s'entendent à merveille mais les parents de l'enfant n'apprécient pas du tout le retour du chien. Le Hyéneux, que le chien continue de voir lors de ses escapades en solitaire, lui conseille de dresser aussi les parents de Pomme.
CHAPITRE 30
Les parents supportent de moins en moins le chien. Pour leur prochain départ en vacances, ils annoncent, joyeux, qu'ils emmènent le chien, mais que celui-ci voyagera seul, enfermé dans une caisse placée dans leur caravane.
Ici se termine le retour en arrière commencé depuis le chapitre 3.
CHAPITRE 31
La famille ne prend pas l'autoroute pour partir en vacances. Le voyage est confortable jusqu'au premier arrêt : le convoi repart sans le chien qui vient d'être extrait de la caravane par deux mains gantées de noir. Ce sont celles de deux camionneurs qui semblent avoir obéi aux ordres du Grand Musc. Le chien est retenu prisonnier dans un camion mais, de peur, il se vide sur son ravisseur. Ce dernier, de rage, le balance par la fenêtre du véhicule.
CHAPITRE 32
Le chien reprend connaissance : il est à la fois très abattu et très en colère. Il décide de rentrer à Paris pour retrouver ses maîtres.
CHAPITRE 33
Arrivé à Paris, il se rend chez le Sanglier qui le soigne et le retape.
CHAPITRE 34
Après deux jours de sommeil, le chien se réveille très inquiet car il pense qu'il a perdu trop de temps pour réaliser sa vengeance. Mais le Hyéneux a tout prévu : il a rassemblé tous leurs amis pour qu'ils lui apportent leur aide.
CHAPITRE 35
Les animaux parviennent à entrer dans l'appartement de Pomme.
CHAPITRE 36
L'appartement est impeccable, les animaux le saccagent. Seule la chambre de Pomme est épargnée, elle est même spécialement décorée par un des chats.
CHAPITRE 37
Le chien attend dans l'appartement dévasté, seul.
CHAPITRE 38
Lorsque les parents de Pomme entrent, ils sont déjà effondrés de chagrin si bien qu'ils remarquent à peine les ravages dans leur appartement. Pomme est très affaiblie. Elle explique au chien que, depuis qu'il a disparu elle fait une grève de la faim.
CHAPITRE 39
Maintenant le chien est intégré dans la famille, Pomme est rétablie et tout le monde est heureux.

nona48

Féminin Nombre de messages : 352
Age : 27
Localisation : Lozère (48)
Date d'inscription : 14/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  elislb le Sam 16 Avr - 7:13

[="Lmic"]et pourquoi demander un assis ! ? /]

Je sors la citation de son contexte. Mais j'ai une idée derrière la tête. J'ai un peu l'impression que tous les chiens du forum sont doux, se conduisent en ville en marchant près de leur maitre en souriant perpétuellement. C'est bien. Ils s'arrêtent, le chien s'arrête près de lui. ll y a des odeurs tentantes le chien ne va pas humer ou s'il hume il reste paisible près du maître. Ce maître parle toujours au chien doucement, n'a jamais de mouvement mal interprété par le chien. C'est paradisiaque.

Mais tous les chiens ne se ressemblent pas. C'est un peu comme si je disais à l'école, il y a le professeur, tout ce que les élèves font d'incorrect est de la faute du professeur. Non il faut s'adapter à chacun, mais chaque enfant developpe ses tendances personnelles. On ne peut pas obtenir la même attitude de tous les enfants y compris quand on est parent.
Certains enfants on tendance à agir de telle et telle manière. Parmi les chiens on retrouve ces caractères personnels. Certains chiens sont doux d'autres impétueux. On peut faire de la psychologie en parlant de leur petite enfance ou de leur expérience. C'est d'accord, je ne le remets pas en question.

Notre petit diable est extremement différent du chien précédent. Parce que ses tendances personnelles sont différentes. Son écoute est différente, la façon dont il voudrait s'approprier sa famille est personnelle.

Dire oui sur le forum on n'est pas comme ça tous nos chiens ont une attitude différente parce qu'on fait attention à leur gestuelle, au contexte. Certes.

Je passe dans la rue à côté d'une brasserie où un homme assis dehors mange des frites. Forcément je retiens le chien. Forcément je resiste s'il n'est pas d'accord. Parce que le type à côté n'a pas payé pour nourrir le chien.
Je m'asssieds à discuter avec quelqu'un et j'ai le chien, forcément je lui demande de s'assoir. J'ai bien conscience que ce n'est pas normal mais s'il ne doit jamais obéir à des ordres il reste enfermé à la maison jusqu'au moment où il pourra mettre son harnais pour aller se dégourdir les pattes. C'est restrictif. Mais c'est la vie en ville.
Vous allez me dire j'applique la méthode et mes chiens se conduisent à la perfection. Je ne dis pas non hein je ne suis pas comme ça. Mais est ce une méthode applicable par tous les maitres et tous les chiens qui fait que jamais le chien ne va se déplacer pour humer l'assiette du monsieur assis à table dans la rue avec frites et merguez, que jamais il ne va répondre au délirant pantin poilu qui gesticule au bout de la laisse au coin de la rue, que jamais il ne va démarrer en trombe sur un pigeon à sa portée, que s'il n'a pas envie de rentrer la promenade terminée je peux le laisser sur le trottoir tranquille je vais le retrouver demain matin à la porte.
J'ai tendance à plaisanter il ne faut pas prendre tous ces exemples au sérieux, le chien rentre avec moi. chien
Ce que je veux dire c'est que je ne m'identifie pas dans le futur à un maitre parfait qui a une attitude parfaite et dont le chien est parfait parce que j'aurai une méthode parfaite. Je crois aux tendances personnelles du chien qui s'expriment même si on lisse la relation. pirat

elislb

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 68
Localisation : VDM
Date d'inscription : 19/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  sevbe le Sam 16 Avr - 8:52


L'un ou l'une d'entre vous a-t-il déjà lu:

L'attachement
http://www.amazon.fr/gp/product/2353270824/
et
La communication
http://www.amazon.fr/gp/product/2914513844/

dans la collection Zoopsy ?

sevbe

Féminin Nombre de messages : 429
Age : 39
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/08/2010

http://www.herissons.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  Barraband le Sam 16 Avr - 18:44

elislb a écrit:J'ai un peu l'impression que tous les chiens du forum sont doux, se conduisent en ville en marchant près de leur maitre en souriant perpétuellement. C'est bien. Ils s'arrêtent, le chien s'arrête près de lui. ll y a des odeurs tentantes le chien ne va pas humer ou s'il hume il reste paisible près du maître. Ce maître parle toujours au chien doucement, n'a jamais de mouvement mal interprété par le chien. C'est paradisiaque.
Je ne sais pas ce qui te fait penser cela... Si tu lis différents posts, tu pourras voir qu'il y a beaucoup de questions concernant des chiens qui ont des problèmes...

elislb a écrit:Mais tous les chiens ne se ressemblent pas. C'est un peu comme si je disais à l'école, il y a le professeur, tout ce que les élèves font d'incorrect est de la faute du professeur. Non il faut s'adapter à chacun, mais chaque enfant developpe ses tendances personnelles. On ne peut pas obtenir la même attitude de tous les enfants y compris quand on est parent.
Certains enfants on tendance à agir de telle et telle manière. Parmi les chiens on retrouve ces caractères personnels. Certains chiens sont doux d'autres impétueux. On peut faire de la psychologie en parlant de leur petite enfance ou de leur expérience. C'est d'accord, je ne le remets pas en question.
Je ne pense pas avoir dit que tous les problèmes rencontrés avec les chiens sont dus aux maitres... Lorsque les couples maîtres-chiens arrivent sur le terrain, on observe le couple... pas seulement le chien, pas seulement le maitre mais bien les deux... Je pense qu'il ne faut pas seulement vouloir rééduquer ou éduquer le chien, il faut aussi apprendre aux maîtres à comprendre son chien... Combien de personnes ont conscience de leur gestuelle ? Il ne faut pas oublier que le chien s'y réfère...

elislb a écrit:Notre petit diable est extremement différent du chien précédent. Parce que ses tendances personnelles sont différentes. Son écoute est différente, la façon dont il voudrait s'approprier sa famille est personnelle.
Comme tu le dis chaque chien est différent, ils ont chacun leur personnalité... Tout comme chaque être humain est différent et a aussi sa personnalité...
Chacun est libre de mettre ses propres limites avec son chien... Certains accepteront que le chien rentre dans la chambre, d'autres non, certains accepteront que le chien monte sur le canapé, d'autres non...

elislb a écrit:Je passe dans la rue à côté d'une brasserie où un homme assis dehors mange des frites. Forcément je retiens le chien. Forcément je resiste s'il n'est pas d'accord. Parce que le type à côté n'a pas payé pour nourrir le chien.
Tu retiens le chien si tu ne lui a pas appris à ne pas aller au contact des gens dans ce contexte précis... C'est le respect des autres tout simplement...

elislb a écrit:Je m'asssieds à discuter avec quelqu'un et j'ai le chien, forcément je lui demande de s'assoir. J'ai bien conscience que ce n'est pas normal mais s'il ne doit jamais obéir à des ordres il reste enfermé à la maison jusqu'au moment où il pourra mettre son harnais pour aller se dégourdir les pattes. C'est restrictif. Mais c'est la vie en ville.
Tu peux t'asseoir pour discuter et lui laisser le choix de sa position du moment qu'il n'embête personne...

elislb a écrit:Ce que je veux dire c'est que je ne m'identifie pas dans le futur à un maitre parfait qui a une attitude parfaite et dont le chien est parfait parce que j'aurai une méthode parfaite. Je crois aux tendances personnelles du chien qui s'expriment même si on lisse la relation. pirat
Je crois qu'on admet certaines choses de son chien quand elle ne nous dérange pas réellement... Par contre lorsqu'elles nous posent problème, on essaie de vite résoudre les problèmes pour éviter des désagréments...

Barraband
Admin

Féminin Nombre de messages : 2995
Localisation : Saint-Chély d'Apcher
Date d'inscription : 31/12/2007

http://www.educationcanine-bassinarcachon.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  elislb le Dim 17 Avr - 14:40

D'abord merci d'avoir pris le temps de répondre.
Barraband a écrit:.
elislb a écrit:Je passe dans la rue à côté d'une brasserie où un homme assis dehors mange des frites. Forcément je retiens le chien. Forcément je resiste s'il n'est pas d'accord. Parce que le type à côté n'a pas payé pour nourrir le chien.
Tu retiens le chien si tu ne lui a pas appris à ne pas aller au contact des gens dans ce contexte précis... C'est le respect des autres tout simplement...

"Si je ne lui ai pas appris"
Je lui apprends mais mon seuil de tolérance est plus élevé que chez d'autres je m'en rends compte. Ce qui provoque parfois des tensions de ma part quand il se permet trop. Mais de son côté son seuil de fantaisie/désobéissance est plus élevé que chez d'autres.
En quelque sorte on s'est créé une harmonie disparate si j'ose dire. Il y a des a-coups.


elislb a écrit:Ce que je veux dire c'est que je ne m'identifie pas dans le futur à un maitre parfait qui a une attitude parfaite et dont le chien est parfait parce que j'aurai une méthode parfaite. Je crois aux tendances personnelles du chien qui s'expriment même si on lisse la relation. pirat
Je crois qu'on admet certaines choses de son chien quand elle ne nous dérange pas réellement... Par contre lorsqu'elles nous posent problème, on essaie de vite résoudre les problèmes pour éviter des désagréments...
Ca c'est clair l'éducation du chien devrait tendre à améliorer aussi notre comportement c'est un travail personnel.

elislb

Féminin Nombre de messages : 132
Age : 68
Localisation : VDM
Date d'inscription : 19/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  Catchu le Mar 10 Mai - 8:45

Lmic je m'excuse d'avance de polluer ton post.
Hier soir je terminai le livre de Milan Kundera "l'insoutenable légèreté de l'être" study et j'ai été interpellé par la dernière partie "le sourire de Karénine" qui se passe autour de la mort du chien des deux principaux protagonistes du livre. Kundéra parle de la manière dont on voit l'animal et comment à travers nos comportements envers les animaux nous révélons notre humanité. Du coup je vous mets ce passage :
" La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c'est ici que s'est produite la faillite fondamentale de l'homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent."
A méditer .

Catchu

Féminin Nombre de messages : 908
Age : 37
Localisation : Léognan (Château-Thierry 02)
Date d'inscription : 29/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux nouveaux bouquins dans ma bibliothèque...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum